Kaspersky Security Center

Serveur d'administration sur réseau local, appareils administrés sur Internet, pare-feu en cours d'utilisation

18 juillet 2024

ID 183056

La figure ci-dessous représente le trafic des données si le Serveur d'administration est sur un réseau local (LAN) et les appareils administrés sont sur Internet. Dans cette figure, le pare-feu d'entreprise de votre choix est utilisé. Reportez-vous à la documentation de l'application pour plus de détails.

Le trafic de données si le Serveur d'administration se trouve sur un réseau local, si les appareils mobiles Android et iOS, un ordinateur portable itinérant et l'appareil de l'administrateur se trouvent sur Internet. La passerelle de gestion des menaces Microsoft Forefront est en cours d'utilisation.

Serveur d'administration sur un réseau local ; les appareils administrés se connectent au Serveur d'administration via un pare-feu d'entreprise

Ce schéma de déploiement est recommandé si vous ne voulez pas que les appareils mobiles se connectent directement au Serveur d'administration et si vous ne voulez pas assigner une passerelle de connexion dans le DMZ.

Les flèches indiquent l'ouverture du trafic : chaque flèche relie l'appareil qui initie la connexion à celui qui « répond » à l'appel. Le numéro du port et le nom du protocole utilisés pour le transfert de données sont fournis. Chaque flèche porte une étiquette numérique et les informations sur le trafic de données sont :

  1. Le Serveur d'administration envoie des données à la base de données. Si vous installez le Serveur d'administration et la base de données sur des appareils différents, vous devez mettre à disposition les ports nécessaires sur l'appareil où se trouve la base de données (par exemple, le port 3306 pour MySQL Server et MariaDB Server, ou le port 5432 pour PostgreSQL Server ou Postgres Pro Server). Veuillez vous référer à la documentation du SGBD pour les informations pertinentes.
  2. Les demandes de communication du Serveur d'administration sont transférés à tous les appareils non mobiles administrés par le port UDP 15000.

    Les Agents d'administration s'envoient des requêtes entre eux au sein d'un domaine de diffusion. Les données sont ensuite envoyées au Serveur d'administration et sont utilisées pour définir les limites du domaine de diffusion et pour l'attribution automatique des points de distribution (si cette option est activée).

    Si le Serveur d'administration n'a pas d'accès direct aux appareils administrés, les requêtes de communication du Serveur d'administration vers ces appareils ne sont pas envoyées directement.

  3. Les informations sur l'arrêt des appareils administrés sont transférées de l'agent d'administration au Serveur d'administration via le port UDP 13000.
  4. Le Serveur d'administration reçoit une connexion des Agents d'administration et des Serveurs d'administration secondaires via le port SSL 13000.

    Si vous avez utilisé une des versions précédentes de Kaspersky Security Center dans votre réseau, le Serveur d'administration peut accepter les connexions depuis les Agents d'administration par le port non-SSL 14000. Kaspersky Security Center prend aussi en charge la connexion depuis les Agents d'administration par le port 14000. Cependant, il est recommandé d'utiliser le port SSL 13000.

  5. Les appareils administrés (sauf les appareils mobiles) demandent l'activation via le port TCP 17000. Ce n'est pas nécessaire si l'appareil dispose de son propre accès à Internet. Dans ce cas, l'appareil envoie directement les données aux serveurs de Kaspersky via Internet.
  6. Kaspersky Security Center Web Console Server envoie des données au Serveur d'administration, qui peut être installé sur le même appareil ou sur un autre, via le port TLS 13299.

    6a. Les données du navigateur, installées sur un appareil séparé de l'administrateur, sont transférées sur Kaspersky Security Center Web Console Server (par le port TLS 8080). Le serveur Kaspersky Security Center Web Console peut être installé sur le Serveur d'administration ou sur un autre appareil.

  7. Les applications sur un seul appareil échangent du trafic local (sur le Serveur d'administration ou sur un appareil administré). Aucun port externe ne doit être ouvert.
  8. Le transfert des données du Serveur d'administration aux serveurs Kaspersky (telles que les données KSN ou les informations sur les licences) et le transfert des données des serveurs Kaspersky au Serveur d'administration (telles que les mises à jour d'applications et les mises à jour de bases de données antivirus), sont effectués via le protocole HTTPS.

    Si vous ne voulez pas que votre Serveur d'administration accède à Internet, vous devez gérer ces données manuellement.

  9. Les demandes de paquets provenant d'appareils administrés, y compris d'appareils mobiles, sont transférées sur le serveur Web, qui se trouve sur le même appareil que le Serveur d'administration.

Voir également :

Ports utilisés par Kaspersky Security Center Linux

Cet article vous a-t-il été utile ?
Que pouvons-nous améliorer ?
Merci de nous faire part de vos commentaires. Vous nous aidez à nous améliorer.
Merci de nous faire part de vos commentaires. Vous nous aidez à nous améliorer.