À propos des fichiers de trace du Serveur d'intégration et de la Console du Serveur d'intégration

3 juillet 2024

ID 90934

Les informations sur le fonctionnement du Serveur d'intégration et de la Console du Serveur d'intégration peuvent être consignées dans les fichiers de trace suivants :

  • %ProgramData%\Kaspersky Lab\VIIS\logs\service.log : fichier de trace du Serveur d'intégration ;
  • %ProgramData%\Kaspersky Lab\VIIS Console\logs\console.log : fichier de trace de la Console du Serveur d'intégration.

Les fichiers de trace sont créés seulement après l'activation de l'enregistrement des informations sur le Serveur d'intégration et la Console du Serveur d'intégration. Par défaut, les informations sur le fonctionnement du Serveur d'intégration et de la Console du Serveur d'intégration ne sont pas conservées.

Vous pouvez activer l'enregistrement des informations dans les fichiers de trace du Serveur d'intégration et de la Console du Serveur d'intégration, ainsi que modifier le niveau de détail des informations dans les fichiers de trace à l'aide des fichiers de configuration :

  • %ProgramFiles(x86)%\Kaspersky Lab\Kaspersky VIIS\Nlog.config : pour le fichier de trace du Serveur d'intégration ;
  • %ProgramFiles(x86)%\Kaspersky Lab\Kaspersky VIIS Console\NLog.config : pour le fichier de trace de la Console du Serveur d'intégration.

Pour en savoir plus, contactez les experts du Support Technique.

Si vous avez activé l'enregistrement des informations dans le fichier de trace du Serveur d'intégration, vous pouvez ouvrir ce fichier pour le consulter via le lien Consulter le fichier de trace dans la section Paramètres du Serveur d'intégration de la Console du Serveur d'intégration. Le lien est accessible seulement si la Console du Serveur d'intégration est installée sur le même ordinateur que le Serveur d'intégration.

Les informations suivantes peuvent être conservées dans le fichier de trace du Serveur d'intégration :

  • Les informations de diagnostic sur le fonctionnement du Serveur d'intégration, son coefficient d'activité, les résultats du contrôle de l'intégrité des données.
  • Les titres et le contenu des requêtes http expédiés et acceptés par le Serveur d'intégration lors de son fonctionnement.
  • Les adresses IP des SVM et de l'ordinateur sur lequel est installée la Console d'administration Kaspersky Security Center et le plug-in d'administration de Kaspersky Security, si la Console d'administration de Kaspersky Security Center est installée séparément du Serveur d'administration de Kaspersky Security Center.
  • Le traçage des demandes au Serveur d'intégration.
  • La description des exclusions et des erreurs survenant lors du fonctionnement des sous-systèmes internes et des services externes.
  • Les noms des comptes utilisateur internes du Serveur d'intégration.
  • Les adresses IP ou les noms de domaine complet (FQDN) des serveurs VMware vCenter Server, VMware Cloud Director et VMware NSX Manager auxquels le Serveur d'intégration se connecte.
  • Informations sur le processus d'enregistrement des services de Kaspersky Security
  • Informations sur le processus de modification des paramètres de Kaspersky Security

Les informations suivantes peuvent être conservées dans le fichier de trace de la Console du Serveur d'intégration :

  • Les informations de diagnostic sur la Console du Serveur d'intégration.
  • Le traçage des paramètres de la ligne de commande et les résultats de leur analyse.
  • Les titres et le contenu des requêtes http expédiés et acceptés par la Console du Serveur d'intégration lors de son fonctionnement.
  • Les informations d'accès aux sections de la Console du Serveur d'intégration et l'utilisation des éléments de l'interface.
  • L'adresse IP du Serveur d'administration de Kaspersky Security Center.
  • Les numéros des ports pour l'interaction avec le Serveur d'administration de Kaspersky Security Center via l'Agent d'administration de Kaspersky Security Center.
  • La description des exclusions et des erreurs survenant lors du fonctionnement des sous-systèmes internes et des services externes.
  • Les noms des comptes utilisateur internes du Serveur d'intégration.
  • Les adresses IP ou les noms de domaine complet (FQDN) des serveurs VMware vCenter Server, VMware Cloud Director et VMware NSX Manager auxquels le Serveur d'intégration se connecte.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Que pouvons-nous améliorer ?
Merci de nous faire part de vos commentaires. Vous nous aidez à nous améliorer.
Merci de nous faire part de vos commentaires. Vous nous aidez à nous améliorer.